Marche pour la défense du bocage et de ses chemins.

Marche contre le projet routier St-Lô/Coutances

  • Parce que plus de routes se traduit toujours par plus de voitures.
  • Parce que l’urgence climatique nous oblige à repenser nos déplacements.
  • Parce que nous attendons du département qu’il s’engage pour réduire le trafic routier :
    => en favorisant le covoiturage à l’instar de ce que fait l’agglo sur son territoire.
    => en intervenant auprès de la SNCF pour favoriser les déplacements en train (un aller-retour St-Lô/Coutances coûte 16 euros !).
    => en agissant avec la région pour promouvoir les bus Nomad et pour innover en inventant un service « Tram rural » avec des mini bus qui permettraient de desservir les territoires ruraux.
  • Parce que cette nouvelle route et son raccordement à la N 174 (4 voies Cherbourg/Guilberville) va avant tout servir à décongestionner les deux ronds-points qui mènent à la zone commerciale et aux supermarchés d’Agneaux au détriment des commerces de centre-ville.
  • Parce qu’il est possible de sécuriser cet axe sans faire une 3 voies avec des tronçons à 110 km/h.
  • Parce que ce projet va avoir des conséquences sur notre bocage et ses chemins. Qu’il va dénaturer des secteurs très prisés par les VTTistes et les cyclos ((bois des Mingrey et ses chemins, petite route de la Chapelle…).
  • Parce que cette 3 voies avec un mur en béton pour séparer les 2 sens de circulation empêchera son franchissement à vélo et rendra difficile les déplacements Nord/Sud.
  • Parce que le coût de ces 25 km de route représente 35 fois le budget annuel consacré au vélo sur la totalité du département

Asso V’Lô soutient l’appel de Vertha à marcher le dimanche contre ce projet routier et pour la défense du bocage et de ses chemins. Le dimanche 3 avril, départ à 9h à Hébecrevon.

1 commentaire pour “Marche pour la défense du bocage et de ses chemins.”

  1. A propos du train et du coût du trajet :
    Aller-retour Coutances / Saint-Lô à 16€, pour 2 x 26 = 52 km soit 0,31 centimes par km.
    Aller-retour Valognes / Cherbourg à 2€, pour 2 x 18 = 36 km soit 0,05 centimes par km (source Ouest-France 24/02/22).
    En centre Manche, les élus aiment encore jouer aux « p’tites voitures » alors qu’ils devraient plutôt négocier avec la SNCF comme leurs collègues du nord Cotentin.
    Et ce ne sont pas les « techniciens des infrastructures » du Conseil départemental qui vont leur proposer des alternatives (OF 26/02/22) puisque leur métier même est de goudronner et de bétonner : des « séparateurs en béton » sur 20 km (si l’on enlève la traversée de Belval et l’arrivée sur Coutances), bêtise totale…
    Quant aux entreprises qui bordent directement la RD 972, cause de l’étranglement entre Saint-Gilles et Agneaux, quels élus ont validé ces emplacements et signé ces permis de construire, sans s’inquiéter aucunement des conséquences sur la route « Départementale » ? Les Maires ??

Répondre à Pierre THIEBOT Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.