Aménagements cyclables : du bon, du moins bon et du raté

  • 1 – Saint-Lô devant le haras : des bandes cyclables plus larges.
  • 2 – Torigny aux abords du collège : mauvaise piste ou mauvais gag ?
  • 3 – Agneaux, route de Périers : une piste sécurisante mais inconfortable et bosselée.
  • 4 – Saint-Lô voit le bout du tunnel.
  • 5 – Airel : un aménagement raté.

1 Saint-Lô devant le haras : des bandes cyclables plus larges.

Plateau devant le haras

Les travaux achevés se limitent à un tronçon de 500 m situé devant les archives et le haras. Ils correspondent à la 1ere étape d’un projet qui prévoit d’aménager l’ensemble de l’avenue de Paris, 3 km entre le rond-point du Major Howie et celui du Bessin (garage Nissan).
Nature des aménagements :
Un plateau a été créé pour ralentir les voitures et valoriser l’entrée du haras. Le marquage au sol a réduit la largeur de la chaussée sur ces 500 m, ce qui a permis de peindre une bande cyclable de chaque côté de la rue.

Points positifs :

  • => D’une bande cyclable peinte sur un seul côté de la rue, on est passé à une bande de chaque côté.
  • => Les largeurs de ces bandes sont proches de 1,50 m, minimum recommandé par le CEREMA. L’une fait 1,4 m et l’autre 1,50 m (elle est aussi maintenant mieux écartée des portières des voitures stationnées).
  • => Festivités de la flamme Olympique, venue du Président Macron, les travaux devraient reprendre ensuite jusqu’au Phenix. Plus tard, fin 2024 ? 2025 ? la création d’une voie verte est envisagée entre le Phenix et le rond-point du Bessin (face au garage Nissan).

Points négatifs et nos points de vigilance :

  • => La barre de Semilly, 1000 habitants, n’est toujours pas raccordée à Saint-Lô. L’aménagement de l’avenue de Paris prendrait tout son sens s’il se prolongeait jusqu’à l’intersection avec la route de la Barre de Semilly et non jusqu’au rond-point du Bessin (Nissan).
  • => Il s’agit de bandes et non de pistes cyclables séparées physiquement des voitures. L’usage nous dira si des lignes peintes suffisent à dissuader les automobilistes de les franchir.

Les vacances scolaires puis les jours fériés, n’ont pas permis d’utiliser cet aménagement dans les conditions habituelles de circulation.
Cet article sera actualisé en juin. Si vous prenez cet aménagement, faites nous part de votre expérience.
—————————

2 Torigny : mauvaise piste ou mauvais gag ?

La mise en sens unique de la rue de la Guinguette avec un double sens vélo devait permettre de sécuriser les abords du collège de Torigny.  Mais la mise en œuvre est ratée et porterait à rire si elle ne mettait pas en danger les collégiens et les cyclistes.
En bas de cette rue, la signalisation indique que la bande cyclable tracée le long du trottoir est faite pour les cyclistes qui montent. A l’autre extrémité de la rue, la signalisation prévoit le contraire, elle indique que la bande tracée le long du trottoir est réservée à ceux qui descendent.
Voir ci-dessous les photos de la rue de la Guinguette (la flèche bleue ajoutée sur les photos vous indique le sens de circulation des voitures).

On a beau être en Normandie, il faut se décider. Une piste unidirectionnelle ça ne fonctionne que dans un sens. Les concepteurs de ce projet ont-ils mis en place cette bande cyclable pour les cyclistes qui montent ou pour ceux qui descendent ?
Corriger cet aménagement s’avère d’autant plus urgent que celui-ci dessert le collège, que l’étroite* bande cyclable d’un 1,25m ne permet pas aux vélos de se croiser, qu’une partie de cette rue est très pentue avec une visibilité limitée.
* La largeur minimale recommandée d’une bande cyclable unidirectionnelle est de 1,50 m et pour une bande bidirectionnelle, elle est de 3m.

Courrier à M le Maire de Torigny et à M le Président du Département voir ici

———————————-

3 Agneaux, route de Périers : une piste sécurisante mais inconfortable et bosselée.
A l’occasion de la réfection de la route, une piste cyclable a été crée de chaque côté de la chaussée.

Points positifs :
Il s’agit d’une piste cyclable et non d’une bande peinte. Séparée physiquement de la chaussée et du trottoir, elle sécurise les déplacements à vélo.
Points négatifs :
Devant chaque sortie de terrain ou de maison, des bateaux ont été créés. Ils rendent la piste bosselée et très inconfortable lorsqu’on roule à plus de 20km/h. Il était pourtant possible de s’inspirer de celle de Saint-Georges Montcoq, conçue, sans bateau et sans bosse.

———————————————

4 Saint-Lô voit le bout du tunnel.

Le tunnel sous la rocade présente un intérêt certain pour les personnes qui se déplacent à pied ou à vélo entre Saint-Lô et la zone de la Chevalerie ou Baudre. Il permet de traverser la rocade sans passer par le rond-point d’intermarché.

Témoignages de cyclistes :

« Je suis retraité et réside sur Baudre, je me déplace beaucoup à vélo, le tunnel est pour moi très intéressant pour me rendre à Saint-Lô » Sylvain.

« J’habite Saint-Lô et travaille sur la zone de la Chevalerie, le tunnel me permet de sécuriser mon déplacement quotidien. Il diminue aussi mon temps de trajet. » Maryline

« J’habite Baudre, le tunnel ne me permet pas de rejoindre mon lieu travail (en face du lycée Curie), je continue de passer par le rond-point. En revanche, pour me rendre au marché ou en centre-ville de Saint-Lô, il est pour moi très utile. » David

« Empruntant souvent le tunnel saint-lois, je trouve le franchissement de la rue Jules Vallées vraiment négligé et même dangereux (manque de visibilité alors qu’on arrive lancé puisque ça monte direction Baudre) ».

—————————————-

5 Airel un aménagement raté.

L’intention était bonne, permettre aux habitants de Airel de se rendre à pied ou à vélo vers le chemin de halage à Saint-Fromond.
L’aménagement réalisé est raté, les 3 courts tronçons de voies vertes créés ne permettent pas de circuler en sécurité sur la D8. Ils obligent les piétons et les cyclistes à traverser 2 fois la route. Voir aussi le témoignage d’un habitant de ce secteur.

Une traversée de la D8 lorsqu’on sort du halage pour aller vers Airel

.
.

« Avec mes enfants, nous aimons faire du vélo autour de chez nous. Je voulais vous souligner une incohérence sur la piste cyclable le long de la D8 à Airel.

Pourquoi faut-il traverser 2 fois la route en moins de 300m?
On fait des pistes cyclables pour sécuriser la pratique du vélo, ici le franchissement de la route 2 fois rend l’utilisation de la piste cyclable dangereuse.

Pourquoi ne pas avoir fait la piste cyclable toujours du même côté?
Ce week-end, nous sommes allés à la foire du Bourgais à Airel. Nous avons donc pris la voie verte le long de la Vire, pour arriver sur la D8 au niveau du pont à Airel. Il y avait beaucoup de passage, nous avons donc traversé deux fois la route (très passante ce jour-là ) avec nos enfants.

Dorénavant, pour plus de sécurité, nous ne prendrons plus la piste cyclable mais la route sur 200M et ainsi nous sécuriser en évitant de traverser deux fois la route ». Paul